Des expériences extraordinaires (2) : communications alien


Dans mon travail, je suis amenée à vivre des expériences pour le moins surprenantes et si toutes relèvent du subtil et de l’invisible, certaines sortent nettement du lot. Ce sont quelques-unes de ces expériences que je souhaite vous partager aujourd’hui pour ouvrir les consciences, susciter d’autres témoignages et partages.

Durant les séances et les voyages psychiques que j’ai pu vivre, j’ai communiqué avec des êtres de différents types : des disparu.e.s, des guides qui ont été incarnés ou non, des personnalités connues, des anges, des esprits de la nature. Il ne manquait que ceux du 3ème type mais je n’y tenais guère…

Lorsque j’ai commencé à retrouver mes capacités de perception, à accepter de les vivre, j’avais mis de côté plusieurs domaines qui me semblaient complètement loufoques ou effrayants. J’avais ainsi mis un veto concernant les morts et je constate aujourd’hui qu’il me fallait passer à travers cette réticence pour connaître toutes les expériences incroyables que les morts allaient me réserver.

J’avais également remisé dans le placard du plus total désintérêt l’ufologie et ses ovnis, ses petits êtres verts ou à la Roswell. Je n’avais rien lu à ce sujet et les références télé-visuelles et cinématographiques que j’y associais oscillaient entre les larmes versées pour E.T., le dégoût pour les reptiles de V, la franche rigolade de l’ami Paul, la fascination pour le peuple dans Avatar. Pour résumer, une vaste fumisterie ou un doux rêve !

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reçus des visions concernant des êtres d’autres peuples, venant d’autres planètes ! Habituée à présent à vivre des choses peu banales, je ne rejetai pas pour autant ces informations. Mais comme elles se manifestèrent de façon ponctuelle, cela m’aida sûrement à les accepter peu à peu. Je ne souhaite cependant pas faire un récit de toutes ces expériences mais en relever quelques-unes qui m’ont particulièrement frappée.

Lors des séances des derniers mois, plusieurs consultants ont reçu comme messages de se mettre en relation avec des êtres de l’extérieur de notre planète. La voie proposée était le plus souvent le rêve. Il leur était demandé instamment d’entrer en communication avec eux et de revenir du monde du rêve avec les informations qui leur auraient été délivrées alors. Ces messages se faisant en parallèle des visions que j’avais d’autres planètes, je procédais comme je le fais habituellement, je notais les informations pour les rassembler et en tirer les enseignements et les hypothèses intéressantes une fois la matière suffisante.

Lors des cercles des cœurs où j’ai proposé à quelques personnes de se rassembler pour activer le pouvoir du cœur, j’ai canalisé un être de l’extra-terre venu pour nous soutenir et nous assurer que nous étions protégés, accompagnés et qu’ils étaient prêts à intervenir. Cette information est revenue par l’intermédiaire d’un être d’un autre peuple lors d’une soirée de travail avec l’une de mes partenaires. Cela se rapproche des communications relatées par Laurence Baranski au sein des Conseils galactiques, des canalisations faites par des channels dont Anne Givaudan.

Sans pour autant plonger dans des recherches sur ces êtres d’ailleurs, semblant tout droit sortis d’un épisode de Star Wars, j’avais accepté qu’ils se manifestent par le biais de ces modes de communication. Ils allaient créer la surprise lorsque l’un d’entre eux est intervenu lors d’un accompagnement des perceptions.

Ma consultante avait eu à de nombreuses reprises des remarques de thérapeutes au sujet de ses « dons ». Elle se souvenait qu’une personne de sa famille lui avait affirmé la même chose et qu’elle lui avait remis des cartes pour qu’elle s’entraîne. Pas de souvenirs liés à l’enfance. Pas de prédisposition pour les rêves, les prémonitions, les clair-sens. Ce qui est en place et très présent en revanche est, de ses propres mots, une très/trop grande empathie et une hypersensibilité. Cette jeune femme a déjà beaucoup cheminé, elle est sur une voie d’apaisement et de réconciliation avec elle-même. Mais en dressant le bilan ensemble, je me fais la remarque qu’elle semble amnésique sur cette question des perceptions.

Je la guide pour procéder à un équilibrage des limites de l’espace du cœur puis je questionne ses guides pour connaître les raisons du blocage des perceptions. Très souvent, ce sont des vies parallèles qui se montrent à ce moment-là et croyant avoir affaire à l’une d’elles, je tente vainement de décrire ce qui émerge sur mon écran intérieur. Je suis aveuglée par un éclat de lumière blanche. J’attends que quelque chose s’ajoute, se dégage mais rien ne vient. Jusqu’à ce que j’écarte l’idée qu’il s’agit d’une scène qui commence à se dérouler. C’est une présence qui souhaite entrer en communication. Je ne ressens pas ce que je ressens lorsqu’il s’agit d’un guide, car l’être semble présent dans la pièce. Cela ne correspond pas non plus à l’énergie d’un.e disparu.e.

Lorsque les messages commencent, l’identité de notre interlocuteur s’éclaire. Il explique venir d’une autre dimension, d’une autre planète et que la consultante en vient elle aussi. La jeune femme est prise d’une très forte émotion. Les messages se poursuivent, lui expliquant que ses « amis » savent qu’elle a fait, qu’elle fait de son mieux. Qu’il est vraiment difficile de vivre dans une matérialité comme celle de la terre qui n’a pas du tout la même densité que celle de la planète dont elle vient. Qu’il ne faut pas avoir de nostalgie et qu’il est bon et important de vivre tout ce qu’il y a à vivre. Qu’il lui a fallu du courage pour se lancer dans cette incarnation si particulière et qu’elle peut être fière d’elle. Les « dons » qu’elle avait manifestés alors, n’étaient qu’un pâle reflet de leur mode de perception, que cette fluidité, cette facilité finiraient par devenir possibles sur Terre mais que pour l’heure il lui fallait accepter de les vivres même de façon réduite.

Alors que la communication se dissipe, je réalise que je pleure. J’ouvre les yeux et je vois ma consultante, le visage baigné de larmes mais comme soulagée. Lorsqu’elle se reprend, elle me partage l’évidence de ces messages, de cette présence, éclairant tant de ressentis par le passé. Elle vient bien d’une autre planète où les relations, les émotions sont très différentes et elle a fait le choix d’expérimenter une autre réalité. Elle n’est plus seule.

Nous avons encore évoqué les différents moyens d’entrer en communication avec ces êtres de l’espace et la séance s’est achevée, emplie des riches émotions traversées et encore palpables.


Depuis d'autres communications sont intervenues mais c'est une autre histoire...

Myriam Bendhif-Syllas

Conscience déployée, les pieds sur terre


Crédit photo inconnu.

43 vues1 commentaire