Une mise en vie

Mis à jour : 14 févr. 2020

De prof à médium

En 2019, j’ai fait le pas de changer de profession. J’ai enseigné le français et la littérature pendant deux décennies. Je suis aujourd’hui médium clairvoyante. Quelle drôle de reconversion me disent certains ! J’y vois plutôt une formidable réconciliation. Je resterai toujours une enseignante, une chercheuse, une autrice. Je me laisse être la perceptive, la psychic, l’intuitive que je ne pouvais pas être jusque là.

J’ai choisi de mettre en lumière la part de moi qui existait pourtant dans l’ombre et qui, au fur et à mesure de mon parcours, est devenue essentielle à mon épanouissement et constitutive de mon identité profonde.


Part de l’ombre et illusions

Cette part de l’ombre, j’ai essayé de l’enfouir, de la nier, de la transformer, de la remplacer par autre chose pendant toute ma vie. Rien n’a fonctionné. Je jugeais, je déformais, je fuyais. En parallèle, je poursuivais des objectifs mais je n’attrapais que des illusions. Je courais vers quelque chose mais vers quoi ?Alors un beau jour, j’ai arrêté de courir. Cela n’avait plus de sens. Puis j’ai tenté la seule méthode que je n’avais pas essayée encore : l’acceptation.

Et là, en moi, ça s’est mis à bouger, à reprendre vie. Il y avait une parcelle d’être qui attendait. Elle survivait cloîtrée, apeurée. Elle osait enfin, timidement, ressortir le bout de son nez. Pour la première fois, je ne la brimais pas.

Qu’on la nomme conscience, âme, intuition ou esprit, elle est en moi la part qui sait. Je la découvrais comme l’on découvre un inconnu en qui l’on reconnaît une âme sœur. De vraies retrouvailles.


Retrouvailles de l’être morcelé

Nous avons refait connaissance. Il y a eu des peurs, des ras-le-bol, des doutes mais nous avons persévéré. J’ai alors pu sentir, ressentir, percevoir d’une nouvelle façon. Ce mode de perception, je le dis intuitif et il recoupe diverses capacités selon les personnes. Pour ma part, il se concentre sur des visions, sur des messages, sur des ressentis. Plus je m’y autorisais, plus cela devenait riche et facile. C’est la Force de Star Wars ou la magie de Harry Potter, mais dans ce monde et sa réalité.

J’ai retrouvé la reliance avec le monde naturel, celle avec le monde invisible mais aussi l’accès à la source d’information collective dans laquelle nous baignons : inconscient collectif, mémoires akashiques ou mémoires de l’humanité et du monde. J’y puise des informations qui me relient à cette part en moi qui sait et qui guide.


Une preuve d’amour

Durant des années, j’ai regardé en face cette part cachée et je lui ai donné de la place dans ma vie. C’était comme retrouver son souffle après une apnée interminable, comme retrouver la sensation d’unité dans tout mon être. J’ai arrêté de la cacher et j’ai parlé d’elle. De ces partages, est venue la compréhension que je n’étais pas un cas isolé. Le morcellement spirituel, intellectuel et physique qui me poursuivait, s’est peu à peu résorbé pour me faire une dans toute ma diversité.

J’avais été un puzzle éparpillé, je suis devenue une mosaïque où chaque élément trouve sa place et se relie aux autres par une matière fixatrice : l’Amour.

Cette réconciliation est un miracle. Il est l’une des plus belles preuves d’amour que l’on m’ait donnée. Que je me sois donnée. Je me remercie pour ce cadeau qui me met en vie.


Photo by Matteo Pescarin


47 vues2 commentaires